Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Découverte des API

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :

  • Définir et décrire ce qu’est une API
  • Nommer les utilisations courantes des API
Remarque

Remarque

Cette unité s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent savoir ce que sont les interfaces de programmation d’applications (API) et comment elles fonctionnent. Il s‘agit également de l’un des nombreux modules composant le parcours Comment devenir un champion de l’intégration. Nous vous recommandons de suivre entièrement ce parcours. Vous en arrivez presque à la fin !

La technologie fait désormais partie de tous les aspects de notre vie et la connectivité est devenue un des piliers de la quatrième révolution industrielle. Nous sommes tous connectés d’une certaine manière.

  • Grâce à nos téléphones lorsque nous recherchons des critiques Yelp sur les restaurants à proximité.
  • Grâce aux sites de réservation de voyages qui donnent accès à tous les vols et hôtels disponibles.
  • Même les appareils ménagers sont capables de remplir vos placards. Par exemple, vous pouvez commander du pop-corn passant au micro-ondes directement à partir d’un four à micro-ondes AmazonBasics équipé d’Alexa.

Vous êtes-vous déjà demandé comment tout cela fonctionne ?

Pendant des décennies, la plupart des logiciels ont été créés et distribués en vue d’être utilisés par un seul type d’utilisateur : l’être humain. Peu importe la série d’événements ayant eu lieu dans le logiciel, un utilisateur humain était traditionnellement au bout de cette série. De ce fait, l’utilisateur ne pouvait accéder aux données que via une interface utilisateur.

Et si l’on pouvait tout aussi facilement accéder à ces données par le biais d’un autre logiciel ? Prenons l’exemple de votre montre intelligente : elle pourrait partager le nombre de pas que vous effectuez avec un service d’analyse des performances en ligne, mais aussi avec le système de dossiers médicaux électroniques (DME) utilisé par le médecin à qui vous avez demandé de l’aide pour améliorer votre forme physique. Dans ce cas, les problèmes d’interface utilisateur seraient très différents. Après tout, les logiciels n’ont ni yeux, ni émotions, ni intuitions. Ils n’ont pas besoin d’une interface graphique utilisateur très volumineuse. Cependant, de la même manière qu’une interface utilisateur est adaptée aux humains, les logiciels ont besoin d’une interface facilitant l’obtention de données ou de fonctionnalités d’autres logiciels.

C’est là que les interfaces de programmation d’applications, également appelées API, interviennent. Lorsque des applications, des données ou des appareils partagent des données ou des fonctionnalités dans un contexte spécifique (comme la visualisation de données sur la forme physique), les API fonctionnent en arrière-plan et sont responsables de la connectivité créée dans ce contexte.

Qu’est-ce qu’une API ?

Une API correspond à une interface utilisateur, sauf qu’elle est conçue pour des logiciels, et non pour des humains. C’est pourquoi les médias décrivent souvent les API comme des technologies permettant aux applications de communiquer entre elles. 

Image d’un écran de bureau avec le sous-texte « Client ». Une flèche pointe vers un serveur pour envoyer une demande. Une autre flèche pointe vers l’écran de bureau pour symboliser la réponse renvoyée.

Le client envoie une demande d’informations ou de fonctionnalités spécifiques à un autre système. Ce système renvoie les données ou fonctionnalités dans une réponse. Pour envoyer ou recevoir des données, on s’attend à ce que ce soit dans un format spécifique compris par les deux parties concernées. Ce format est souvent très dépendant des contextes auxquels il peut s’appliquer. Examinons-les de plus près.

La propriétaire d’un club de fitness local souhaite brancher son nouvel équipement sportif dans sa nouvelle salle de sport. Elle sait que depuis qu’elle vit en Amérique du Nord, elle a besoin d’une prise américaine. Elle sait également que les prises murales fournissent une tension de 120 volts. Ces normes connues définissent les attentes pour tout appareil devant être raccordé au mur. 

Les API fonctionnent de la même manière.

API : courant électrique qui passe entre des logiciels

Alors, quel est le lien entre les prises murales électriques et les API ? 

Image d’un ordinateur de bureau, d’un réfrigérateur et d’un téléphone portable connectés à une API sous forme d’icône d’engrenage.

Elles sont comparables : 

  • l’électricité qui sort du mur est un service. Il peut être interrompu et mis en route à tout moment.
  • Le tapis de course raccordé au mur utilise l’électricité pour fonctionner.
  • Le tapis de course ne disposant pas de sa propre source d’énergie, il externalise son alimentation en électricité à un fournisseur de services, qui produit par exemple de l’énergie à l’aide d’éoliennes ou de panneaux solaires.

Même si les prises murales diffèrent selon l’endroit où vous vous trouvez dans le monde, elles ont des modèles d’ouvertures prévisibles auxquels les fiches des appareils (par exemple, les tapis de course) correspondent.

Toutes ces spécifications définissent essentiellement les attentes de la part de tout appareil souhaitant utiliser le service. Les fiches des appareils et les prises murales sont conformes aux modèles et aux spécifications standard (une tension à 120 volts, par exemple) du service. Il en va de même pour les API. 

Comme les prises électriques standardisées, les API offrent des modèles standard similaires qui facilitent l’échange de données et de fonctionnalités avec d’autres logiciels. Tout logiciel devant envoyer ou recevoir des données doit adhérer à ces spécifications pour pouvoir effectuer une demande. Les API permettent d’intégrer des processus existants (comme une expérience client) à de nouvelles données et fonctionnalités.