Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Conception et développement d’une solution durable en tant que bénévole de compétences

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :

  • Appliquer des principes pour concevoir des solutions efficaces
  • Créer une solution que votre organisme peut maintenir

Tout est affaire de viabilité

Illustration d’une carte, de jumelles, d’une tente et d’un kayak.

À présent, vous devez vous sentir plutôt à l’aise sur la façon de mettre vos pouvoirs Salesforce au service d’un projet solidaire. S’il y a bien une faiblesse que de nombreux super-héros en bénévolat de compétences ont en commun, c’est celle-ci : ils créent des solutions que leur organisme ne peuvent pas maintenir. 

Il est de votre responsabilité de recommander des solutions qui répondent aux besoins spécifiques et aux cas d’utilisation de votre organisme tout en étant viables à long terme pour lui. Même les automatisations simples peuvent ne pas durer si l’organisme ne comprend pas ce qui se passe en arrière-plan ou ne peut pas procéder à des ajustements en cas de problème. N’oubliez pas que votre client devra être en mesure de maintenir votre solution une fois votre projet terminé.

La garantie d’une bonne conception

Pour développer une solution viable, commencez par documenter vos recommandations et par les examiner avec votre organisme avant de continuer. Assurez-vous qu’il comprend ce que vous recommandez et pourquoi, et mettez-vous d’accord sur un plan qui permettrait à l’organisme de maintenir la solution après votre départ. 

Illustration d’une femme portant une cape et regardant un plan avec une maison en arrière-plan.

Gardez à l’esprit les éléments suivants lorsque vous rédigez votre recommandation :

  • Mettez l’accent sur le rôle que le client aura à jouer pour maintenir la solution après votre départ.
  • Recommandez des objets et des fonctionnalités prêts à l’emploi dans la mesure du possible.
  • Réfléchissez bien au développement personnalisé et à l’automatisation complexe des workflows.
  • Expliquez à votre organisme ce que vous faites tout au long du développement.

Adoptez des bonnes pratiques de développeur

Une fois que votre organisation approuve vos recommandations, vous pouvez commencer à créer la solution. Pendant le développement, n’oubliez pas les bonnes pratiques suivantes :

Apportez toujours les modifications dans une sandbox.

Nous savons qu’il est tentant de développer des solutions directement dans un environnement de production, en particulier lorsque vous les testez avec les données existantes du client, et que le client ne dispose pas de Full Sandbox. Cependant, des erreurs peuvent perturber les activités de l’organisme et éventuellement engendrer des modifications qui ne peuvent pas être annulées. 

En développant votre solution dans une sandbox, vous vous assurez de ne pas laisser votre organisme dans une situation pire qu’avant votre arrivée. N’oubliez pas de demander une nouvelle sandbox ou l’actualisation d’une sandbox existante avant de commencer.

Salesforce Enterprise Edition comprend une sandbox Partial qui doit être employée pendant les tests dans le cas où vous devez utiliser les données existantes du client. Vous devrez peut-être aider votre client à créer un modèle de sandbox pour sélectionner les données à copier.

Simplifiez-vous la vie, super-héros

Image d’un employé de Salesforce, Jimmy Hua.

Témoignage de Jimmy Hua, ingénieur logiciel en chef chez Salesforce : « Nous disposons de tellement de technologies innovantes. Mais si l’organisme n’est pas prêt à utiliser un produit comme Einstein, ne perdez pas votre temps sur quelque chose dont il ne sait pas se servir. »

Lorsque vous développez, gardez toujours à l’esprit que plus c’est simple, mieux c’est. Votre objectif est de créer une solution viable que votre organisme comprend et peut maintenir. Idéalement, vous développerez votre solution à l’aide d’une programmation déclarative (des clics, pas de code !), afin qu’un administrateur Salesforce puisse facilement effectuer des mises à jour si des modifications doivent être apportées par la suite.

Prenez en compte les modifications

Vous découvrirez probablement lors du développement que vous avez besoin de clarifications sur les exigences de l’organisme, ce qui nécessitera de modifier ce que vous avez développé. En discutant régulièrement avec le client, vous pourrez identifier ces modifications rapidement et efficacement. Votre mission consiste à être flexible (jusqu’à une certaine limite, bien sûr) et à savoir quand les exigences sortent du périmètre du projet afin d’ajuster les priorités ou le calendrier.

Travaillez main dans la main avec votre organisme

Une femme portant une cape devant une maison et deux ouvriers du bâtiment.

Si possible, montrez au client ce que vous faites dans son organisation, puis demandez-lui de faire lui-même une partie du travail ! Cela lui permettra de prendre le relais après votre départ. Vous avancerez plus vite que prévu avec une paire de mains supplémentaire ! Assurez-vous simplement de vérifier le travail du client et de l’accompagner s’il fait quelques erreurs. 

Documentez au fur et à mesure

Notez chacune des étapes du développement d’un point de vue technique et d’un point de vue fonctionnel, afin que tout le monde puisse comprendre et continuer de développer la solution que vous mettez en place. En documentant ce que vous faites au fur et à mesure du développement, vous gagnez du temps à long terme et vous avez la garantie d’avoir un livrable à remettre à la fin du projet. N’oubliez pas de mettre à jour la documentation une fois les tests terminés.

Testez, testez, testez ! 

Votre organisme et vous-même devez tester tout ce que vous développez dans une sandbox avant le déploiement. Assurez-vous que vous testez les exigences que vous avez définies pour chaque récit utilisateur. Si vous remarquez des défaillances, opérez des ajustements et testez à nouveau. 

Par exemple, supposons que vous ayez configuré un e-mail automatisé avec vos super-pouvoirs Salesforce pour remercier les donateurs chaque fois qu’un enregistrement d’opportunité est créé à la suite d’un don. Vous devrez confirmer que l’automatisation fonctionne correctement en créant un enregistrement d’opportunité pour un don fictif et en confirmant qu’il a été livré et formaté correctement. Utilisez simplement votre adresse e-mail pour le test !

En fonction de la complexité de ce que vous implémentez, envisagez d’utiliser un script test auquel vous et le client pouvez vous reporter. Consultez notre guide de ressources sur le bénévolat de compétences pour obtenir un exemple de script.

Dans la plupart des cas, vous devrez présenter au client la solution que vous avez créée avant de la lui remettre pour qu’il la teste. Vous devez être prêt à faire des démonstrations, à former le personnel et à répondre à toutes les questions avant de demander au client de tester votre travail.

Ressources