Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Découverte du secteur non lucratif

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :

  • Anticiper les difficultés potentielles lorsque vous collaborez avec des organismes à but non lucratif
  • Utiliser le vocabulaire des organismes à but non lucratif pour leur parler de Salesforce

Zoom sur le secteur non lucratif

Pour employer au mieux vos super-pouvoirs Salesforce, vous devez vous familiariser avec les structures dans lesquelles vous ferez du bénévolat. Vous ferez probablement équipe avec des organismes à but non lucratif, car ce sont les plus gros consommateurs des services de bénévolat de compétences en rapport avec Salesforce. Intéressons-nous donc à eux de plus près.

Le secteur non lucratif est vaste et diversifié. Prenons l’exemple des États-Unis : il y existe plus de 1,5 million d’organismes à but non lucratif, ce qui représente 10 % de la main-d’œuvre nationale et 5,4 % du PIB (source : Urban Institute). Le secteur non lucratif est le troisième secteur qui emploie la plus grande main-d’œuvre du pays, derrière le commerce de détail et l’industrie (source : Université John Hopkins).

Ce secteur comprend des structures avec un large éventail de missions dans les arts et la culture, le logement, la sécurité alimentaire, les droits civiques, la formation professionnelle, le travail auprès de la jeunesse, les soins de santé, l’éducation, l’environnement, etc.

Environnements d’exploitation des organismes à but non lucratif

Image d’un employé de Salesforce, Jimmy Hua.

Témoignage de Jimmy Hua, ingénieur logiciel en chef chez Salesforce : « Certains aspects pourront vous paraître simples, mais n’oubliez pas que votre contact au sein de l’organisme à but non lucratif occupe probablement cinq ou six fonctions différentes. Alors, veillez à vous mettre à sa place avant de mettre en œuvre quoi que ce soit. »

Compte tenu de la diversité du secteur, nous rencontrons des environnements d’exploitation très variés au sein des différentes structures. Certaines disposent d’une technologie incroyablement sophistiquée grâce à des ressources suffisantes, tandis que d’autres travaillent avec des financements et une expertise technique limités, ce qui les contraint à employer des ensembles de systèmes obsolètes.

En moyenne, les organismes à but non lucratif investissent beaucoup moins dans la technologie, les systèmes financiers et les autres infrastructures essentielles (qui, parfois, sont classées dans la catégorie des « frais généraux ») que les entreprises. L’organisme à but non lucratif type consacre 2 à 8 % de la totalité de son budget aux infrastructures, tandis que les entreprises y consacrent 25 à 35 % (source : Common Impact).

Vous vous demandez peut-être pourquoi les organismes à but non lucratif investissent moins dans les domaines qui les aideront à réussir sur le long terme. Tout d’abord, vous devez comprendre que la plupart d’entre eux dépendent de subventions de l’État et de fondations ou des dons des particuliers pour financer leurs activités et leurs infrastructures. Les donateurs et les institutions imposent souvent des restrictions sur la manière dont leurs subventions et dons peuvent être utilisés par les organismes à but non lucratif. Malheureusement, ils ne conçoivent pas toujours le potentiel de la technologie et des autres infrastructures pour stimuler le changement social. 

En raison des restrictions sur les subventions et les dons, les organismes à but non lucratif ont souvent une capacité très limitée de développement et de prise en charge de la technologie. Pour cette raison, lorsque vous faites du bénévolat au sein d’une telle structure, ne vous attendez pas à travailler avec un administrateur système dédié. En fait, vous travaillerez probablement avec une personne que nous appelons un « Administrateur à titre accessoire ».

Présentation de l’administrateur à titre accessoire

Image représentant un employé de Salesforce, Mike Summersgill.

Témoignage de Mike Summersgill, directeur de la réussite des interactions renforcées chez Salesforce : « L’administratrice système de la structure où j’étais bénévole planifiait également des événements et s’occupait du recrutement de nouveaux membres. Ainsi, chaque gain de productivité que nous avons réalisé lui a permis de se consacrer à des tâches plus importantes. »

L’administrateur à titre accessoire est également chargé de nombreuses autres missions, ce qui signifie qu’il jongle entre deux ou trois postes différents. Prenons un exemple.

Dans le Massachusetts, une association gère une ferme d’une cinquantaine d’hectares, un grand jardin communautaire et un marché de producteurs hebdomadaire. Elle propose aussi des programmes alimentaires aux familles à faible revenu de la région, tout cela avec seulement cinq employés.

Son administrateur à titre accessoire en est également le directeur général. Eh oui, ce n’est autre que la personne chargée de diriger la structure ! Il gère son conseil d’administration, recueille des fonds pour elle et envoie des lettres de remerciement aux donateurs à l’aide de Salesforce. Vous devez donc vous montrer patient lorsque vous travaillez avec des administrateurs à titre accessoire, car ils ont énormément de travail.

Vous devez également garder à l’esprit que les administrateurs à titre accessoire n’ont pas toujours beaucoup d’expérience dans la gestion des technologies. Ainsi, leur connaissance du produit peut différer de vos attentes.

Sait probablement
Peut savoir
Ne sait probablement pas
  • Créer des rapports standard
  • Comment s’identifier
  • Saisir des données dans les champs
  • Utiliser la recherche et Chatter
  • Apprendre avec Trailhead
  • Ajouter de nouveaux utilisateurs
  • Utiliser des profils standard et des ensembles d’autorisations
  • Comment utiliser l’assistant d’importation de données
  • Accéder à la plate-forme Power of Us
  • Faire la différence entre Classic et Lightning

  • Utiliser des outils d’automatisation
  • Utiliser les personnalisations d’applications Lightning
  • Créer des pages avec du code Visualforce/Apex
  • Créer et configurer des objets personnalisés

Définition des attentes

Image d’un employé de Salesforce, Eric Schultz.

Témoignage d’Eric Schultz, chef de produit senior chez Salesforce : « J’ai assisté certaines structures qui avaient de très grandes attentes. Elles souhaitaient mettre en place des fonctionnalités avancées alors qu’elles n’étaient pas capables de garantir leur bon fonctionnement sur la durée, ce qui constituait un véritable défi. Même si vous formez des personnes à utiliser un outil tel que le générateur de processus, vous devez vous demander si l’administrateur système sera en mesure d’en assurer la maintenance et ce qu’il se passera s’il démissionne. »

Les administrateurs à titre accessoire veulent souvent être formés à l’utilisation de fonctionnalités avancées comme le générateur de processus, mais il est possible qu’ils ne mesurent pas l’effort qu’elles demandent en matière de développement et de gestion. En tant que bénévole de compétences, une part de votre mission consiste à aider la structure à prendre des décisions éclairées. 

Nous vous conseillons également d’encourager l’administrateur à titre accessoire à explorer la plate-forme Power of Us. Comme évoqué dans l’unité 2, cette plate-forme est une excellente ressource pour résoudre les problèmes propres aux organismes à but non lucratif et aux établissements d’enseignement. Vous pouvez également les encourager à rejoindre un groupe local de la communauté Trailblazer.

Communication avec les organismes à but non lucratif

Supposons qu’un matin, vous vous réveillez avec une étrange sensation de picotement dans le bras. Vous vous rendez donc chez votre médecin. Elle prend votre pouls et votre tension, ausculte votre bras et vous annonce : « Eh bien, cela ressemble à un cas de paresthésie causée par un engourdissement pendant le sommeil. » Vous vous mettez alors à paniquer.

Pourtant, votre médecin vous indiquait simplement que la sensation dans votre bras (« paresthésie ») est apparue parce que vous avez dormi dessus maladroitement (« engourdissement »). Ce n’est donc rien de grave !

D’où l’intérêt d’utiliser les bons mots. Alors, laissez votre jargon de côté et apprenez le vocabulaire utilisé par votre structure pour parler de son travail.

Par exemple, dans le secteur non lucratif, les structures ont recours à des opportunités pour suivre les subventions et les dons. Cela s’apparente à la manière dont les entreprises suivent des opportunités dans le pipeline des ventes pour conclure une affaire. Voici quelques autres objets et définitions clés du NPSP (Nonprofit Success Pack) à connaître.

Contacts
Les personnes avec lesquelles les organismes à but non lucratif interagissent. Cela inclut les donateurs, les bénéficiaires, les bénévoles, les membres du conseil d’administration et les employés.
Compte « foyer »
Un type d’enregistrement particulier qui regroupe des contacts (« Membres du foyer ») autour d’une adresse physique et regroupe les dons réalisés par les membres de ce foyer.
Compte « organisation »
Un type d’enregistrement réservé aux entités qui soutiennent le travail d’un organisme à but non lucratif, notamment les fondations, les sociétés mécènes, les agences gouvernementales et les fournisseurs.
Affiliation
Objet connectant les contacts aux organisations. Il peut vous permettre, par exemple, de créer une affiliation entre l’enregistrement de contact d’un donateur et l’enregistrement de compte de son employeur.
Relation
Objet servant à connecter des contacts. Il peut vous permettre, par exemple, de créer une relation entre les enregistrements de contact de deux conjoints.
Opportunité
Transactions financières, y compris les dons, les subventions, les contrats et les parrainages d’entreprises.
Don régulier
Objet servant à suivre les dons qui ont été promis sur une période donnée. Il peut vous permettre, par exemple, de suivre des dons mensuels.
Crédits indirects
Un crédit indirect est un crédit qu’un contact ou un donateur obtient en raison d’un don qu’il n’a pas versé lui-même, mais sur lequel il a eu une certaine influence. Par exemple, un donateur peut obtenir un crédit indirect pour un don jumelé effectué par son employeur.
Campagne
Tout effort de sensibilisation ciblant un groupe de contacts, comme l’envoi d’une lettre de demande de don, d’un rappel d’inscription à un cours, d’un rapport annuel, d’une lettre d’information par e-mail, etc., ainsi que toute initiative de communication ou événement particulier, comme un gala annuel.

Pour ce qui est de l’objet Pistes, ce dernier ne doit être utilisé que s’il est bien adapté à un processus métier existant. Bien qu’il soit disponible dans NPSP, de nombreux organismes à but non lucratif choisissent de ne pas utiliser cet objet.

En apprenant à maîtriser le vocabulaire employé par les organismes à but non lucratif, vous êtes sur la bonne voie pour devenir un excellent bénévole de compétences. Dans l’unité suivante, nous vous présenterons quelques exemples de la manière dont ces structures utilisent Salesforce au quotidien.

Ressources