Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Choisir le bon outil d’automatisation

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :

  • Expliquer les différences entre les règles d’automatisation, les règles de segmentation, les actions de réalisation et les listes dynamiques
  • Déterminer quel outil d’automatisation utiliser dans un scénario donné

Adapter l’outil à la tâche

Il est judicieux de faire correspondre vos exigences en matière de règles à la méthode d’automatisation qui répond le mieux à vos besoins, sans toutefois en faire trop. Tout comme il ne serait pas logique d’utiliser un chalumeau de soudure pour allumer une bougie ou une allumette pour souder un morceau de métal, n’utilisez pas de règle d’automatisation pour ajuster le score de quelqu’un ; une action de réalisation serait plus efficace.

Avez-vous du mal à déterminer quand utiliser des règles d’automatisation plutôt que des règles de segmentation et inversement ? Des actions de réalisation plutôt que des listes dynamiques ? Si vous avez besoin d’un mémo, utilisez cet arbre de décision pour déterminer quel outil d’automatisation utiliser et à quel moment.

Cet arbre de décision vous aidera à choisir l’outil d’automatisation approprié. Sur quoi s’appuie la règle ? Si c’est une action, vous utiliserez une action de réalisation Si la règle s’appuie sur des critères et ne doit être exécutée qu’une seule fois, utilisez une règle de segmentation. Si la règle s’appuie sur des critères mais doit être exécutée plusieurs fois et agir en fonction de ces critères, choisissez une règle d’automatisation. Si la règle s’appuie sur des critères, doit être exécutée plusieurs fois et que le résultat souhaité est le maintien à jour des listes, choisissez une liste dynamique.

La nuance est subtile. Pour mieux illustrer la différence entre les outils d’automatisation, nous allons étudier trois scénarios que Leung souhaite mettre en œuvre pour déterminer l’outil d’automatisation le mieux adapté à l’utilisation qu’elle veut en faire.

Scénario 1 : 

Leung souhaite créer une liste à usage unique, s’appuyant sur l’emplacement et le poste qu’occupe le prospect.

Réponse : 

La liste de Leung s’appuie sur plusieurs critères et ne sera utilisée qu’une seule fois. Leung doit donc utiliser une règle de segmentation.

Scénario 2 : 

Leung souhaite créer une liste qui se met à jour en permanence pour comporter uniquement les prospects qui ne sont pas des clients actuels et qui ont manifesté leur intérêt pour l’offre de conseil Marketing Cloud de Get Cloudy.

Réponse :
La liste de Leung s’appuie sur plusieurs critères et sera mise à jour en permanence. Leung doit donc utiliser une liste dynamique.

Scénario 3 : 

Leung souhaite envoyer un e-mail de réponse automatique aux prospects qui soumettent un formulaire pour demander le PDF de l’étude de cas Get Cloudy.
Réponse : 

La règle de Leung est basée sur une action réalisée par les prospects. Leung doit donc utiliser une action de réalisation.

Scénario 4 : 

Leung souhaite attribuer automatiquement les prospects à la bonne équipe de vente en fonction de leur emplacement géographique et de leur correspondance ou non à son modèle de qualification des pistes.

Réponse : 

La règle de Leung s’appuie sur plusieurs critères et fonctionnera en permanence. Leung doit donc utiliser une règle d’automatisation.

Tout au long de ce module, vous avez appris comment tirer profit des outils d’automatisation dans Pardot. Vous pouvez maintenant commencer à créer des règles et des modèles d’automatisation plus complexes en combinant tous les outils d’automatisation à votre disposition afin d’élaborer une stratégie unique pour votre compte.

Ressources