Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Découverte des extensions de données

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :

  • Comparer les types d’extensions de données
  • Énumérer des cas d’utilisation où sont appliqués les différents types d’extensions de données
  • Expliquer comment partager une extension de données avec des unités commerciales

Extensions de données

Les informations concernant les contacts sont stockées dans une extension de données. Une extension de données consiste simplement en un tableau contenant des champs de données sur vos contacts. Les extensions de données peuvent être autonomes, ou bien liées à d’autres extensions de données. Vous pouvez utiliser ces données pour exécuter des requêtes, extraire des informations et réaliser des envois destinés à des sous-ensembles d’abonnés. L’importation d’extensions de données peut se faire de manière manuelle ou être automatisée via Automation Studio ou l’API Marketing Cloud. Les extensions de données peuvent être utilisées à la fois dans Contact Builder et dans Email Studio, mais les autorisations d’extensions de données ainsi que d’autres fonctionnalités telles que le partage sont propres à Email Studio. 

Il existe trois types d’extensions de données dans Marketing Cloud.

  • Les extensions de données standard sont utilisées pour créer un ensemble personnalisé de champs.
  • Les extensions de données filtrées sont utilisées pour créer un sous-ensemble ou un segment à partir d’une extension de données existante.
  • Les extensions de données aléatoires vous permettent de sélectionner aléatoirement des abonnés depuis une extension de données source.

Toutes les extensions de données sont soit expédiables, soit non expédiables. 

  • Les extensions de données expédiables ont une relation d’envoi et établissent une correspondance avec un abonné. Les contacts sont ajoutés à Tous les contacts lorsque vous les contactez.
  • Les extensions de données non expédiables sont des données de référence, telles que la météo, des codes d’aéroport, des commandes, des tableaux de produits, etc. En d’autres termes, il s’agit d’éléments que vous souhaitez utiliser pour personnaliser des e-mails, mais pas de personnes à qui vous souhaitez en envoyer.

La page Extensions de données dans Contact Builder.

Extensions de données partagées

Vous pouvez partager des extensions de données avec d’autres unités commerciales en les stockant dans des dossiers d’extensions de données partagées. Vous pouvez configurer les paramètres de politique de rétention des données, sélectionner qui peut voir les différentes actions disponibles, définir la fenêtre de partage et décider quelles unités commerciales ont accès à une extension de données partagée. 

Une liste d’extensions de données partagées dans Contact Builder.

Segmentation

La segmentation vous permet de créer des critères ou des règles spécifiques et de les appliquer à une extension de données. Elle vous donne la possibilité d’envoyer des messages ciblés et pertinents à un segment de l’ensemble de votre audience pour vous assurer d’envoyer le bon message, au bon abonné, au bon moment. Il est possible de créer des segments aléatoires ainsi que des segments filtrés lors de la segmentation des données.

Vous pouvez créer une extension de données aléatoire ou ajouter la fonction de fractionnement, qui sépare les abonnés d’une extension de données sélectionnée et les place dans des extensions de données aléatoires dans Email Studio. Vous pouvez créer jusqu’à 12 groupes à la fois et appliquer des filtres pour segmenter les données d’une ou de plusieurs extensions de données. Les filtres sont généralement utilisés pour mettre à jour les extensions de données existantes, ainsi que pour en créer d’autres. 

Groupes d’attributs et extensions de données

Lorsque vous créez un groupe d’attributs, vous lui donnez un nom et avez la possibilité de lier des données dans le concepteur de données. Chaque groupe d’attributs comprend un modèle de données composé d’extensions de données liées à l’enregistrement de contact ou à d’autres extensions de données. Vous pouvez créer simultanément des groupes d’attributs comprenant l’ensemble des extensions de données pertinentes pour avoir la garantie que toutes les données nécessaires se trouvent dans le bon groupe. Après avoir créé un groupe d’attributs, vous pouvez créer votre modèle de données en :

  • créant une extension de données liée à l’enregistrement de contact,
  • liant une extension de données existante à l’enregistrement de contact.

Bonnes pratiques

  • Créez uniquement les extensions de données dont vous avez besoin et ajoutez-y seulement les données nécessaires. Les vues perdent en clarté lorsque vous créez un grand nombre d’extensions de données superflues.
  • Assurez-vous que les types de données que vous choisissez correspondent aux données que vous importez. Par exemple, stocker un champ de date en tant que champ de texte peut entraîner des problèmes de segmentation.
  • Assurez-vous que les extensions de données expédiables ne comportent qu’un seul champ d’adresse e-mail.
  • Les extensions de données filtrées sont généralement des extensions de données expédiables qui ont été filtrées en fonction d’un critère.
  • Assurez-vous que la clé d’abonné est stockée sous forme de texte.

Découvrons maintenant comment gérer des données dans Contact Builder.

Ressources