Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Définition de la responsabilisation

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :

  • Comprendre la responsabilisation.
  • Déterminer les défis à relever pour responsabiliser les autres.

Définition de la responsabilisation

Pain et fromage, eau et savon, responsabilisation et délégation... sont des paires naturelles dans la vie de tous les jours. Si vous n’avez pas encore entendu parler de la dernière, vous serez convaincu(e) de son importance à la fin de ce module.

La responsabilisation et la délégation s’accordent en parfaite harmonie : vous ne pouvez pas avoir de responsabilisation sans délégation ou de délégation sans responsabilisation. Examinons chaque partie de ce duo afin d’aider votre équipe à atteindre des niveaux de performance inégalés.

Sammy indique à sa responsable Tara qu’il lui enverra par e-mail les données de la réunion du lendemain dès qu’il rentre chez lui. Après un bon repas et un trajet de retour frustrant, il s’endort sans envoyer les informations. Tara est stressée, sa boîte aux lettres est vide et elle doit passer toute la nuit à faire le travail que Sammy avait préparé pour la réunion. Le matin, Sammy se rend compte de sa grave erreur et évite de s’adresser à Tara en espérant qu’elle a oublié.

Peut-être vous êtes-vous déjà retrouvé(e) à la place de Sammy ? Les jours passent et vous manquez une échéance. Vous détestez l’idée de laisser tomber quelqu’un. En fait, faire face à un ours paraît plus facile que d’affronter ses propres erreurs. Que feriez-vous dans ce type de situation ? Si vous étiez à la place de Tara, comment géreriez-vous les manquements de Sammy ?

Personnes dans un bureau se serrant la main.

La responsabilisation signifie assumer ses devoirs et ses actions. Vous vous êtes engagé(e) à respecter une échéance et vous vous efforcez de tenir cet engagement. L’idée de responsabilisation intimide certaines personnes, mais selon Kris Muller, Vice-président du Marketing produit, cette notion n’est pas à craindre, elle représente la seule méthode efficace pour faire respecter un engagement.

La définition d’un calendrier réaliste, la communication des attentes et la mesure de la progression sont les trois éléments utiles pour responsabiliser votre équipe. Examinons ces éléments pour vous aider à relever le défi de la responsabilisation.

Le défi de la responsabilisation

Le joueur de cartes dit « je passe ».

Vous avez provenant déjà entendu les expressions « je passe la main » et « je prends ». La première signifie refuser la responsabilité alors que la deuxième signifie assumer la responsabilité. Cette expression semble provenir du langage des cartes où « la main » est le pouvoir de jouer. Elle est donc le symbole d'une activité. Dans cette optique, « je passe » signifie que l'on abandonne une tâche en cours ou que l'on délègue ses responsabilités à quelqu'un d'autre.

Dans l’environnement complexe et rapide d’aujourd’hui, responsabiliser peut s’avérer difficile. Vous ne pouvez pas confier une responsabilité par la menace ni forcer l’approbation d’un objectif qui implique plusieurs parties prenantes ou contributeurs.

La responsabilisation est une relation réciproque entre des responsables et des contributeurs individuels. Si vous « échouez », vos subordonnés et vos collègues vous tiendront pour responsable. Les discussions sur le thème de la responsabilisation peuvent être difficiles, mais elles permettent d’établir le climat de confiance nécessaire pour réaliser vos métriques et atteindre vos objectifs les plus élevés.

Si vous pensez « je n’aime pas les conversations difficiles, je m’en remets à mon optimisme », malheureusement, cela ne fonctionne pas. Les membres d’une équipe n’ont pas envie de travailler davantage pour compenser le rendement inférieur de leurs collègues moins performants. Ainsi, lorsque les responsables évitent ce type de conversation, quatre employés sur cinq considèrent que la productivité, la satisfaction et la qualité du travail en souffrent. Cela mérite considération. Selon Psychology Today, 93 % des personnes interrogées indiquent avoir eu des collègues qui n’assumaient pas leur part du travail. Bigre !

Même si nous savons que ce n’est pas toujours facile, les principales responsabilités d’un dirigeant consistent à motiver et à encourager les membres de son équipe à prendre la responsabilité de projets et d’idées, sans se montrer autoritaire. Aider à comprendre en quoi leur travail est important et pourquoi ils doivent assumer un projet particulier est l’une des méthodes les plus efficaces pour responsabiliser, selon Ansar Ahmed et Kris Muller.

Ne vous inquiétez pas, nous avons défini la méthode « S.I.M.P.L.E. » pour développer la responsabilisation au sein de votre équipe.

Responsabilisation des autres (et de vous-même)

« As-tu terminé tes devoirs ? » est une formule que nous avons bien connue en famille, en classe ou entre amis. L’espoir qui sous-tend cette question est la réponse retentissante « Déjà fait ! ».

Maintenant, substituez « ton rapport » ou « ta présentation » à « tes devoirs ». En tant que responsable, vous posez la même question sur le ton de « tu vas dans le bon sens, continue ! » plutôt que « as-tu terminé ? ». Vos collègues apprécieront le ton employé pour les encourager et sentiront que leur contribution est reconnue. Comment appliquez-vous ce conseil à vous-même lorsque vous devez accomplir votre part du travail ? Cliquez ci-dessous pour écouter Ansar qui recommande l’utilisation d’objectifs concrets pour se responsabiliser.

Si vous vous interrogez sur la mise en pratique de vos nouvelles connaissances, rassurez-vous ! Le module suivant montre comment responsabiliser aisément en utilisant notre infrastructure S.I.M.P.L.E.

Ressources