Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Étapes suivantes

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :
  • Énumérer cinq aspects des composants Aura que vous pouvez approfondir
  • Prévoir trois améliorations à apporter à l’application Expenses.
  • Gagnez ce Badge !

Félicitations !

Vous avez réussi ! Nous sommes ravis pour vous, vous nous avez impressionnés et nous sommes fiers de vous. Sérieusement : c'était un module difficile et vous aurez bientôt décroché le badge. Ce n’est pas un petit exploit. Félicitations !

Cette unité est le dernier obstacle qui se dresse entre le badge et vous, et après tous les efforts investis jusqu’ici, nous avons fait en sorte que ce soit facile pour vous. Mais ne sautez pas cette étape ! Bien que cette unité soit « facile » du point de vue du défi, si vous souhaitez réussir en tant que développeur de composants Lightning, elle est toute aussi importante que les autres.

Le module Bases des composants Aura vous enseigne les notions de base du développement d’applications avec des composants Aura. Il ne s’agit toutefois que d’un début. Comme ça a toujours été le cas au fil de ce module, beaucoup de nouvelles choses à apprendre vous attendent. Du moins, si vous souhaitez devenir expert en composants Lightning.

Dans cette unité, nous aborderons deux sujets. Nous commencerons par un aperçu des choses que nous n’aborderons pas faute de place, ainsi que des références utiles pour commencer à vous familiariser avec elles. Nous vous suggérerons ensuite quelques projets pour vous exercer. Il y a un certain nombre d’ajouts « évidents » à notre petite application expenses auxquels vous pourriez essayer de procéder vous-même. La pratique reste le meilleur moyen d’apprendre !

Thèmes évoqués ou effleurés

Au cours de la construction de notre application Expenses, nous avons souvent dû dire « Nous n’en parlerons pas tout de suite ». Ça nous a brisé le cœur à chaque fois, et sans doute à vous aussi. Mais nous pensons que vous seriez encore plus mécontent si notre module finissait par durer huit heures ou plus.

Salesforce Lightning Design System

Le SLDS est un système robuste, flexible et complet pour implémenter le style de l’expérience Lightning dans vos applications. Vous pouvez l’utiliser dans les composants Lightning, Visualforce, et même dans le balisage simple. Un rédacteur de l’équipe de documentation de Salesforce l’a utilisé pour créer des prototypes de... attendez, on ne peut pas encore vous parler de ça.

SLDS est agréable à apprendre, et encore plus à utiliser. Il y a un module de Trailhead dédié (utilisant Visualforce), et de nombreux projets Trailhead qui illustrent son utilisation. Et il y a même un site waouh conçu pour vous convaincre de l’utiliser.

Où utiliser les composants Lightning ?

Nous sommes passés rapidement sur ce sujet au travers d’une série de captures d’écran, et nous n’y sommes jamais revenus. Mais les composants Lightning peuvent être utilisés de très nombreuses manières dans Salesforce, et même en dehors.

Nous avons notamment passé tout notre temps à construire une application indépendante « my.app ». Vous souhaiterez forcément apprendre à ajouter vos applications à l’application Salesforce et Lightning Experience. La bonne nouvelle, c’est que c’est tellement facile, que vous vous demanderez pourquoi on n’en a parlé avant (vous le verrez vous-même).

Le guide du développeur des composants Lightning est la meilleure source d’informations sur la manière et les endroits où utiliser vos applications à composants Lightning.

Débogage

Nous avons seulement couvert les techniques de débogage les plus primitives. Apprendre à déboguer vos applications à composants Lightning, avec plusieurs outils sophistiqués dédiés, est un investissement de temps qui produira un retour sous forme d’heures de temps retrouvé et de cheveux non arrachés.

Nous vous recommandons notamment d’apprendre les outils du développeur de Chrome, qui sont très riches, et l’inspecteur Salesforce Lightning qui s’y intègre. Les développeurs Apex pourront également s’intéresser aux outils de débogage disponibles pour Apex, dont beaucoup se trouvent directement dans la Developer Console.

Types de données.

Nous avons brièvement évoqué le fait qu’il existe des types de données « spécifiques à un framework » utilisables pour les attributs. Ils sont principalement utilisés pour les facettes, en particulier la facette body. Et nous avons délibérément omis de parler des facettes, en particulier body, car elles sont compliquées et ne sont pas essentielles au développement de composants Lightning de base. Vous finirez par avoir besoin d’apprendre ces concepts, car pouvoir configurer le body d’un composant (ou d’autres facettes) est une technique puissante qui peut vous épargner beaucoup de code et de difficultés.

Aide

Vous avez écrit une certaine quantité de code d’aide dans ce module, mais il existe des utilisations avancées des fonctions d’aide qu’il est bon de connaître. Les fonctions d’aide étant la manière la plus fréquente de partager du code réutilisable, il est important d’explorer ce sujet.

Cycle de vie et gestion des requêtes serveur

Nous avons vu comment faire une requête serveur avec $A.enqueueAction() et comment traiter une réponse réussie. Il y a d’autres possibilités, et vous devez vraiment savoir comment les gérer. Il existe également beaucoup de types de requêtes, et utiliser le bon peut améliorer considérablement les performances de votre application dans certains cas.

Sécurité, sécurité, sécurité, sécurité

Nous vous avons fait la leçon plus tôt, donc inutile de recommencer. Mais il y a beaucoup à apprendre.

Application Events

Nous les avons évoqués, et ils sont importants pour les applications de grande taille. Et si nous avons parlé des événements basiques, il reste beaucoup à apprendre à leur sujet. Vous ne pourrez pas créer d’application sophistiquées avec des composants Lightning sans tout savoir des événements.

Thèmes non abordés

Il y a également des sujets que nous n’avons tout simplement pas évoqués. Certains sont complexes, certains sont avancés, d’autres sont les deux. En voici quelques-uns pour vous.

Autres types de ressources de paquets

Nous avons étudié les quatre types principaux de ressources de paquets de composants Lightning. Il y en a quatre autres. Si les ressources Design et SVG ont des applications assez spécialisées, les ressources Documentation et Rendu peuvent être utiles dans n’importe quel composant Lightning.

Navigation

C’est normal que vous pensiez que c’est un fondamental. C’est vrai de toute application réelle complexe. Et dans de nombreux cas, si vous travaillez dans Lightning Experience ou l’application Salesforce, développer la navigation est assez simple. Voyez le prochain élément.

Création dynamique de composants

Une des principales manières de « naviguer » dans vos applications à composants Lightning est de créer dynamiquement de nouveaux composants en réponse aux actions des utilisateurs. C’est un domaine riche et puissant, et suffisamment complexe pour que vous restiez coincé dans ce module pendant une semaine. Voici un mot-clé à rechercher pour commencer votre exploration : $A.createComponent().

Gestion des erreurs

Il y a la gestion des erreurs côté serveur, et celle des erreurs purement côté client. Dans le cadre de ce module, nous avons supposé que tout marcherait correctement. Mais dans le monde réel, des bogues et des choses bizarres ne manquent jamais de se produire. Comme l’a dit un grand ingénieur : tout ce qui peut mal tourner, tournera nécessairement mal. Donc autant prévoir une manière de traiter et de se rétablir au mieux après une erreur.

force: Composants et événements d’espace de noms

Lorsque votre application à composant Lightning est exécutée dans Lightning Experience et l’application Salesforce, vous pouvez utiliser beaucoup de composants et évènements très sympas. Certains de ces composants fonctionnent dans d’autres contextes, mais beaucoup ne sont faciles à utiliser que dans Lightning Experience et l’application Salesforce, et nous ne les avons donc pas étudiés.

Événements système

Techniquement, nous en avons parlé lorsque nous avons évoqué les gestionnaires init, mais nous n’avons pas expliqué que l’événement init fait partie d’un ensemble d’événements système que vous pouvez repérer au cours du cycle de vie du composant ou de l’application (et nous n’avons d’ailleurs pas parlé non plus de ce cycle de vie). Il y en a plusieurs, et vous pouvez les utiliser pour que vos composants « fassent quelque chose » à un moment précis de leur existence, ou pour répondre à des situations spécifiques.

Exercices pour aventuriers

Nous espérons avoir éveillé votre appétit d’en apprendre plus sur les composants Lightning. Voici quelques choses que vous pourriez faire avec l’application Expenses pour découvrir de nouveaux horizons, et qui prolongeront naturellement ce que vous avez appris.

Effacer le formulaire après l’envoi

Pour le moment, lorsque vous cliquez sur le bouton « Créer dépense », le formulaire reste rempli. Ce n’est pas difficile de régler les champs sur des chaînes vides… Mais à quel moment devriez-vous le faire ? Pensez au comportement que vous souhaitez, aux possibilités d’utilisation et aux diverses réponses serveur possibles (mis à part SUCCESS).

Une fois que vous avez opté pour un comportement, où placez-vous le code ? Cette question vous semblera simple au premier abord, mais ensuite vous réaliserez que la gestion des réponses serveur s’effectue dans expenses alors que les champs de formulaire sont dans expenseForm. Quelle partie devrait donc se charger de notre tâche ?

Afficher un message « Dépense enregistrée »

Une fois votre dépense enregistrée avec succès sur le serveur, il serait bien d’afficher un message indiquant à l’utilisateur qu’elle a bien été effectuée. Le message pourrait même être différent selon le cas où la case « Remboursé ? » est mise à jour par rapport à celui où une nouvelle dépense est créée. Ou alors, il y a peut-être même des cas où vous n’afficherez pas de message du tout.

Gérer une défaillance

Que se passe-t-il si une règle de validation de données d’un champ vous empêche de stocker l’enregistrement sur le serveur ? Ou si d’autres erreurs se produisent ? Pour le moment, rien ; l’application échoue silencieusement. Pour ce qui est de la case « Remboursé ? », l’application peut afficher un état incorrect pour la dépense. Dans les deux cas, ce sont de graves problèmes !

Gérer des défaillances simples ne demande pas tellement de lignes de code. Mais il vous faudra vous livrer à un peu de lecture avant de commencer.

Permettre la modification de l’enregistrement de dépense

Cet exercice est un peu plus avancé, mais vous pouvez y arriver en procédant par étapes. Pour commencer, une fois que vous aurez cliqué sur une dépense de la liste de dépenses, remplissez le formulaire avec les valeurs de dépense appropriées. Ensuite, faites en sorte que le bouton « Créer dépense » se transforme en bouton « Enregistrer dépense » (ne trichez pas en affichant tout le temps « Enregistrer dépense » !). Ensuite, modifiez l’événement que le formulaire mette à jour la dépense au lieu d’en créer une nouvelle.

Une fois que ce sera fait, nous nous quitterons pour aujourd’hui. Encore toutes nos félicitations, et nous espérons que vous rencontrerez fortune et gloire au cours de vos aventures de développeur d’applications à composants Lightning !