Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Premiers pas avec la surveillance des événements

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :
  • Nommer plusieurs types d'événements pris en charge par la surveillance des événements
  • Définir les fichiers journaux d'événements
  • si
  • Décrire l'approche du développement donnant la priorité à l'API

Qu'est-ce que la surveillance des événements ?

Tout le monde est attiré par le métier de détective. Prenez votre loupe car votre travail en tant qu’administrateur Salesforce va devenir beaucoup plus sympa. Grâce à la surveillance des événements, vous pouvez devenir l'enquêteur dont votre organisation a toujours eu besoin.

La surveillance des événements est l’un des nombreux outils que Salesforce propose pour sécuriser vos données. Elle vous permet de voir des informations précises sur l'activité des utilisateurs dans votre organisation. Nous appelons ces activités d'utilisateurs événements. Vous pouvez afficher des informations sur des événements individuels ou suivre les tendances des événements pour identifier rapidement les comportements anormaux et protéger les données de votre société.

Quels sont, alors, les événements que vous pouvez suivre ? La surveillance des événements fournit le suivi de nombreux types d'événement, dont :
  • Connexions
  • Déconnexions
  • URI (clics Web dans Salesforce Classic)
  • Lightning (clics Web, performances et erreurs dans Lightning Experience et l’application mobile Salesforce)
  • Chargements de page Visualforce
  • Appels API
  • Exécutions Apex
  • Exportations de rapports
Tous ces événements sont stockés dans des fichiers journaux d'événements. Un fichier journal d'événements est généré lorsqu'un événement se produit dans votre organisation. Il peut être affiché et téléchargé 24 heures après. Les types d'événements auxquels vous pouvez accéder et la période pendant laquelle les fichiers restent disponibles dépendent de votre édition.
  • Les organisations Developer Edition (DE) offrent un accès libre à tous les types de journal et conservent les données pendant une journée.
  • Les organisations Enterprise, Unlimited et Performance Edition disposent d’un libre accès aux ressources externes non sécurisées, aux fichiers journaux d’événements de connexion et de déconnexion, et conservent les données pendant une journée. Vous pouvez accéder à tous les types de fichiers journaux et conserver les données pendant 30 jours moyennant un coût supplémentaire.

Alors, comment pouvez-vous utiliser les fichiers journaux d’événements pour devenir un super détective Salesforce qui sait tout ? Prenons l'activité de connexion comme exemple. Nous évoquerons l'accès, le téléchargement et la visualisation des fichiers journaux d'événements plus tard. Pour l'instant, supposons que nous avons fait ces étapes et produit ce graphique sur l'activité de connexion.

Graphique de l'activité de connexion de l'organisation.

Vous pouvez voir qu'il y a eu un nombre anormalement élevé de connexions à l'organisation entre le 4 mai et le 5 mai. Mais comment savoir exactement ce qui s'est passé pendant cette période ? Heureusement, la surveillance des événements vous propose plusieurs façons d'explorer ces données. Dans ce cas, vous souhaitez peut-être voir le nombre de connexions par utilisateur.

Graphique de l'activité de connexion de l'organisation et activité de connexion par utilisateur.

Adam Admin s'est connecté 103 fois ! Il y a clairement quelque chose de suspect. Vous pouvez continuer à décomposer ce jeu de données pour examiner certains éléments, tels que le nombre d'adresses IP différentes à partir desquelles se connecte un utilisateur. Cette information vous permet de repérer si le compte d'un utilisateur a été compromis par un tiers ou si un utilisateur agit de façon suspecte.

Vous commencez probablement à voir ce que peut faire la surveillance des événements, mais abordons d'autres utilisations.
  • Surveiller la perte de données. Imaginez qu'un représentant commercial quitte votre société et rejoint un grand concurrent. Plus tard, vous découvrez que votre organisation perd toutes les affaires au profit de cette autre société. Vous pensez que votre ancien employé a téléchargé un rapport contenant des pistes et l'a partagé avec la concurrence. Si vous aviez utilisé la surveillance des événements, vous auriez pu détecter ce mauvais comportement avant que cela n'ait des répercussions sur les ventes de votre société.
  • Augmenter l'adhésion. La surveillance d'événements ne sert pas qu'à détecter les mauvais comportements des utilisateurs. Elle peut également vous signaler que certaines parties de votre organisation fonctionnent mal. Par exemple, vous venez juste de mettre en ligne une page Visualforce dans votre organisation qui combine des comptes et des contacts et qui permet aux utilisateurs finaux d’ajouter des champs personnalisés. Il est difficile de dire, sans aucune mesure, comment les utilisateurs interagissent avec cette page, le cas échéant. La surveillance des événements vous aide à comprendre quelles parties de votre organisation doivent augmenter les efforts d'adhésion et vous permet même d'identifier les domaines qui nécessitent un réaménagement.
  • Optimiser les performances. Il est parfois difficile de déterminer la cause d'un ralentissement des performances des pages dans votre organisation. Imaginez que votre société possède un bureau à San Francisco et un à Londres. Les utilisateurs de Londres vous disent que leurs rapports s'exécutent lentement ou expirent. Vous pouvez utiliser la surveillance des événements pour déterminer si la cause est liée à un problème de réseau à Londres ou à la configuration de votre application.

Il ne s'agit là que de quelques illustrations de la manière dont vous pouvez utiliser la surveillance des événements pour sécuriser et faire fonctionner correctement votre organisation. Consultez tous les types d'événements pour vous rendre compte de tout ce que vous pouvez faire.

Un petit mot sur l'API

Si vous êtes un administrateur, vous appréhendez peut-être d’utiliser l'API. Nous n'évoquerons pas tous les détails pratiques dans ce module, mais prenons quelques minutes pour revoir quelques notions de base. API signifie Application Programming Interface (interface de programmation). Vous pouvez la considérer comme un pont entre une application (dans notre cas, Salesforce) et la base de données. Les deux termes importants à retenir lorsque vous utilisez l'API sont :
  • Objets : la plupart des objets de l'interface utilisateur sont également des objets de l'API (par exemple, Compte ou Requête). L'API possède également plusieurs objets que vous ne pouvez pas utiliser dans l'interface utilisateur.
  • Champs : les champs que vous avez l'habitude de voir dans l'interface utilisateur sont également des champs de l'API (par exemple, le champ Nom du compte de l'interface utilisateur devient le champ Nom dans l'API).

Il arrive parfois que l'interface utilisateur ne vous fournisse pas chaque point d'accès possible à vos données. Voilà pourquoi l'API est très importante. Salesforce encourage ce que l’on appelle une approche de développement donnant la priorité à l’API. Cette priorité à l'API signifie qu'avant de développer une expérience utilisateur de l'application, vous voulez tenir compte de l'API sous-jacente. L'API permet certaines utilisations de données qui ne seraient pas possibles avec l'interface utilisateur. Prendre en considération l'API dans les étapes initiales de planification vous permet de développer une application plus robuste.

La surveillance des événements est une fonctionnalité disponible uniquement par API. On ne la trouve nulle part dans la zone Configuration. Les fichiers journaux d'événements de chaque organisation sont plutôt stockés dans un objet API intitulé EventLogFile. Salesforce fournit un outil d’API intitulé Workbench qui vous permet d’accéder à vos objets EventLogFile. Si toutes ces informations semblent un peu confuses, ne vous inquiétez pas. Nous avancerons étape par étape au cours de ce module.