Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Importer les données des abonnés

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :

  • Décrire les deux méthodes de stockage de données des abonnés dans Marketing Cloud
  • Créer une extension de données expédiable
  • Décrire les trois manières d’importer des données dans une extension de données
  • Importer des données dans une extension de données à l’aide de l’assistant d’importation

Vous avez entièrement configuré Marketing Cloud et vous êtes prêt à créer votre première campagne par e-mail. Marketing Cloud prend en charge l’ensemble du processus, de l’importation de données à la création de contenu, au test et à l’envoi. Votre première tâche consiste à importer les données des abonnés. Il peut s’agir d’une tâche ardue à première vue, mais dans cette unité, nous verrons à quel point c’est en réalité facile. 

Remarque

Remarque

avant de vous engager dans ce processus, assurez-vous d’avoir configuré les paramètres de votre compte comme indiqué dans le module Concepts de base d’Email Studio.

Regardons comment s’y prend un responsable du marketing numérique. Nous vous présentons Yasmin Ahmad, responsable du marketing numérique chez Cloud Kicks, une entreprise produisant des baskets sur mesure. 

Image représentant Yasmin Ahmad

Elle planifie et exécute pour Cloud Kicks tout ce qui a trait à ce domaine, notamment le marketing par e-mail. Cloud Kicks ayant récemment fait l’acquisition de Marketing Cloud, Jasmin aimerait s’en servir pour commencer à envoyer des e-mails promotionnels hebdomadaires.

Création d’une base de destinataires pour l’envoi d’e-mails

La première tâche de Yasmin consiste à intégrer ses abonnés dans une extension de données expédiable au sein de Marketing Cloud. Dans Marketing Cloud, les données d’abonnés sont stockées dans une liste ou une extension de données.

  • Une liste est un ensemble d’abonnés recevant vos communications. Vous pouvez créer autant de listes que nécessaire pour segmenter vos abonnés et cibler vos communications par e-mail.
  • D’autre part, une extension de données est un tableau dans la base de données de l’application où figurent vos données. Vous pouvez utiliser une extension de données pour stocker non seulement des données d’abonnés expédiables comme dans une liste, mais également des données relationnelles telles que l’historique des achats, l’état des stocks et les informations relatives au programme de fidélité.

Yasmin décide d’utiliser des extensions de données pour héberger ses données. Pour en savoir plus sur le choix entre les listes et les extensions de données pour la constitution de votre modèle de données, consultez cet article : Choisir entre les listes et les extensions de données.

Création d’une extension de données expédiable

Dans ce module, nous partons du principe que vous avez accès à un compte Marketing Cloud et que vous disposez des autorisations appropriées pour suivre ces étapes. Si ce n’est pas le cas, aucun problème. Lisez simplement cette section pour savoir quelles actions vous réaliseriez dans une instance de production. N’essayez pas de suivre ces étapes dans votre Trailhead Playground : Marketing Cloud n’y est pas disponible. En outre, si vous suivez ces étapes dans votre propre instance de Marketing Cloud, vous n’y verrez pas les mêmes ressources et données que celles présentées dans ce module. Ici, nous illustrons ce que vous pouvez faire avec Marketing Cloud en vous expliquant les étapes que suit Yasmin et en vous montrant les données qu’elle visualise. Les données de votre compte seront différentes.

Pour que Yasmin puisse importer ses données d’abonnés, elle doit d’abord créer l’extension de données où elles seront stockées. Voici comment elle procède. Dans Email Studio :

  1. Cliquez sur Abonnés.
  2. Cliquez sur Extensions de données.
  3. Cliquez sur Créer.
  4. Sélectionnez Extension de données standard.
  5. Configurez les éléments de la boîte de dialogue Créer une nouvelle extension de données comme suit :
    • Méthode de création : Créer une nouvelle extension
    • Nom : AbonnéPrincipal
    • Clé externe : Laissez vide
    • Description : Laissez vide
    • Type : Standard
    • Emplacement : Laisser à l’emplacement par défaut
    • Est expédiable ? Coché
    • Peut être testé ? Non coché Ajout de propriétés dans la boîte de dialogue Créer une nouvelle extension de données.
  6. Cliquez sur Suivant.
  7. Paramètres de rétention : laissez le paramètre par défaut, Désactivé
  8. Cliquez sur Suivant.
  9. Saisissez les informations relatives au premier champ.
    • Nom : IDclient
    • Type de données : Texte
    • Longueur : 50
    • Clé primaire : coché
      • Remarque : une clé primaire est un champ spécial (ou une combinaison de champs) que vous sélectionnez pour identifier de manière unique l’ensemble des enregistrements du tableau (dans ce cas, les abonnés). Ses principales caractéristiques sont les suivantes :
        • Elle doit contenir une valeur unique dans chaque ligne de données. Dans le cas où plusieurs champs sont sélectionnés, la combinaison des valeurs de chaque ligne de données doit être unique.
        • Elle ne peut pas contenir de valeurs « null » (c’est à dire être vide).
      • Aux États-Unis, on utilise couramment un numéro d’étudiant, de permis de conduire, de passeport ou de sécurité sociale comme clé primaire. Dans le cas de l’extension de données d’abonnés de Cloud Kicks, Yasmin choisit d’identifier ses abonnés de manière unique via la combinaison de leur IDclient et de leur adresse e-mail.
    • Peut être annulé : décoché
      • Remarque : Yasmin a sélectionné ce champ comme clé primaire. Elle doit donc laisser Peut être annulé décoché, car une clé primaire ne peut pas avoir une valeur nulle. Mais que devriez-vous sélectionner pour les champs qui ne correspondent pas à des clés primaires ? Cochez la case Peut être annulé si vous souhaitez autoriser l’importation de valeurs nulles dans un champ donné. Laissez cette case décochée si vous souhaitez spécifier le comportement du système en cas d’importation d’une valeur nulle : soit l’importation échoue, soit elle se poursuit en ignorant les lignes en question car vous avez sélectionné l’option Ignorer les lignes contenant des données incorrectes (nous le ferons dans un instant).
  10. Yasmin répète ces étapes pour chaque champ qu’elle souhaite inclure dans l’extension de données, en cochant Clé primaire pour l’adresse e-mail et Peut être annulé pour les champs auxquels convient cette option. Jasmin inclut un champ d’intérêt pour les produits, puisqu’elle envisage de créer ultérieurement un contenu individualisé basé sur cette valeur de champ.
    • Remarque : on trouve communément les champs suivants dans une extension de données concernant les abonnés principaux : prénom, nom, adresse e-mail, adresse 1, adresse 2, ville, État, pays, téléphone mobile, inscription aux promotions, inscription à l’abonnement, etc.
  11. Paramétrez Relation d’envoi sur IDclient et « associé aux abonnés » sur Clé d’abonné.
    • Remarque : la définition de la relation d’envoi vous permet d’associer les abonnés de cette extension de données à la liste Tous les abonnés, où le statut d’abonnement est conservé pour tous les envois d’e-mails. Pour en savoir plus sur la liste Tous les abonnés, consultez cet article Knowledge : Liste Tous les abonnés.
  12. Cliquez sur Créer. Ajout de champs dans la boîte de dialogue Créer une nouvelle extension de données

Importation de données dans une extension de données

Yasmin ayant créé la structure de son extension de données, elle est maintenant prête à effectuer une importation pour charger ses données d’abonnés dans Marketing Cloud. Il existe trois manières d’importer des données dans une extension de données.

  1. Manuellement avec l’assistant d’importation : il s’agit d’un assistant pratique figurant dans l’extension de données. Il vous permet d’importer manuellement vos données dans cette dernière. Nous reviendrons plus en détail sur cet assistant ultérieurement.
  2. Activité d’importation : à l’instar de l’assistant d’importation, cette fonctionnalité vous permet de transférer manuellement vos données dans une extension de données. Ici, la principale différence est qu’il est possible de l’automatiser à l’aide d’Automation Studio.
  3. API : consiste à utiliser un appel d’API pour importer vos données.

Yasmin doit effectuer une première importation de données à partir d’une liste existante d’abonnés de Cloud Kicks provenant de l’ancien système. Comme il s’agit d’une importation ponctuelle, Jasmin choisit d’importer ses données d’abonnés manuellement à l’aide de l’assistant d’importation.

Pour ce faire, elle doit créer une extension de données et disposer du fichier d’importation. De plus, son fichier d’importation doit contenir au moins une ligne de données et chaque ligne de données doit être délimitée par des virgules, des tabulations ou un autre délimiteur. Vous ne savez pas ce qu’est un délimiteur ? Il s’agit en fait d’un séparateur. Ainsi, dans un fichier dont le délimiteur est la virgule, les champs sont séparés par des virgules.

Dans Email Studio, Yasmin suit les étapes suivantes :

  1. Cliquez sur Abonnés.
  2. Cliquez sur l’extension de données AbonnéPrincipal.
  3. Cliquez sur l’onglet Enregistrements.
  4. Cliquez sur Importer.
  5. Dans l’onglet Charger un fichier :
    • Sélectionnez Poste de travail en regard de Emplacement du fichier (remarque : vous pouvez également choisir FTP).
    • Cliquez sur Parcourir, puis sélectionnez le fichier AbonnéPrincipal.csv situé sur son bureau.
    • Dans la section Charger un fichier :
      • Nom du fichier : saisissez AbonnéPrincipal.csv
      • Délimiteur : Virgule
      • Format de date : Anglais
    • Dans la section Type d’importation : laissez la valeur par défaut, Ajouter et mettre à jour.
    • Dans la section Options d’importation : laissez la valeur par défaut, Ignorer les lignes du fichier d’importation qui contiennent des données erronées.
    • Cochez Respecter les guillemets doubles en tant que qualificateur de texte.
    • Cliquez sur Suivant. Étape 1 de l’assistant d’importation : Charger un fichier
  6. Dans l’onglet Configurer le mappage :
    • Vérifiez que l’option Mapper par ligne d’en-tête est sélectionnée.
    • Cliquez sur Suivant. Étape 2 de l’assistant d’importation : Configurer le mappage
  7. Dans l’onglet Examen et importation :
    • Vérifiez les paramètres que vous venez de définir.
    • Sous Notifications, saisissez [votre adresse e-mail]
    • Cliquez sur Importer.
    • Vérifiez que l’extension de données AbonnéPrincipal contient bien le nombre correct d’enregistrements. Étape 3 de l’assistant d’importation : Examen et importation

C’est fait : vous avez importé vos données. Simple, non ? En réalité, la gestion de données dans Marketing Cloud peut aussi bien s’avérer très facile qu’extrêmement complexe. Ici, nous vous avons présenté un cas de figure ne posant pas trop de difficultés.

Ressources