Suivez votre progression
Accueil Trailhead
Accueil Trailhead

Compréhension des objets standard et personnalisés

Objectifs de formation

Une fois cette unité terminée, vous pourrez :

  • Décrire les avantages de l'utilisation d'objets sur la plate-forme Salesforce
  • Expliquer la différence entre des objets standard et des objets personnalisés
  • Citer les types de champ personnalisé d'un objet

Présentation des objets

La société immobilière DreamHouse donne la possibilité aux clients de rechercher des maisons et de contacter les agents immobiliers en ligne. Les courtiers de DreamHouse utilisent certaines fonctionnalités standard de Salesforce, notamment les contacts et les pistes, pour suivre les acheteurs.

Cependant la vente de maisons nécessite de suivre beaucoup d'autres informations. Par exemple, Salesforce ne contient pas d'outil standard de suivi des propriétés. Comment DreamHouse peut-elle déterminer les propriétés qu'elle met sur le marché ou le prix de chaque maison ?

Heureusement, leur administrateur Salesforce, D’Angelo, sait que la plate-forme Salesforce offre une solution. Nous allons travailler avec D’Angelo pour observer ce qu'il élabore.

Commençons par le modèle de données. Comme son nom l'indique, un modèle de données permet de modéliser la présentation des tables de base de données pour les rendre compréhensibles par l'être humain.

Si vous ne savez pas à quoi correspond une base de données, songez au stockage de données dans une feuille de calcul. Par exemple, D’Angelo peut utiliser une feuille de calcul afin de suivre toutes les propriétés de DreamHouse. Les colonnes peuvent stocker l'adresse, le prix et d'autres attributs importants. Les lignes peuvent stocker ces informations pour chaque propriété que DreamHouse vend. La configuration des tables de bases de données est similaire.

Feuille de calcul qui stocke des informations sur des propriétés

Cependant, la consultation de données dans des tableaux n'est pas idéale pour l'être humain. Le modèle de données prend ici tout son sens.

Dans Salesforce, nous considérons les tables de base de données comme des objets, les colonnes comme des champs et les lignes comme des enregistrements. Ainsi, à la place d'une feuille de calcul ou d'un tableau de compte, nous avons un objet Compte avec des champs et une série d'enregistrements ayant une structure identique.

Enregistrement de propriété avec des informations identiques à celles du tableau

Lorsque nous évoquons le modèle de données, nous désignons la collection d'objets et de champs d'une application. Examinez de plus près les objets et les champs pour commencer à élaborer votre propre modèle de données.

Découverte des objets

Salesforce prend en charge plusieurs types d'objet différents, des objets standard, des objets personnalisés, des objets externes, des événements de plate-forme et des BigObjects. Dans ce module, nous allons nous intéresser aux deux types d'objet les plus courants : standard et personnalisés.

Les objets standard selon les objets inclus avec Salesforce. Les objets métiers courants tels que Compte, Contact, Piste et Opportunité sont tous des objets standard.

Les objets personnalisés sont les objets que vous créez pour stocker des informations spécifiques à votre société ou secteur d'activité. Pour DreamHouse, D’Angelo souhaite élaborer un objet personnalisé Propriété qui stocke des informations sur les maisons que sa société met en vente.

Les objets sont les conteneurs de vos informations, mais ils offrent également des fonctionnalités spéciales. Par exemple, lorsque vous créez un objet personnalisé, la plate-forme crée automatiquement des éléments tels que la présentation de page pour l'interface utilisateur.

Création d'un objet personnalisé

Travaillons avec D’Angelo pour observer comment il élabore un objet Propriété. Ne passez pas ces étapes, nous allons utiliser cet objet plus loin.

  1. Accédez au bas de cette page.
  2. Cliquez sur la flèche en regard de Lancer, puis sélectionnez Créer un Trailhead Playground. Ne négligez pas cette tâche ! Pour ce module, vous devez utiliser un tout nouveau Trailhead Playground.
  3. Une fois votre Trailhead Playground créé (cela prend une minute !), cliquez sur Lancer.
  4. Cliquez sur l'icône d'engrenage Engrenage de configuration en haut de la page et lancez la configuration.
  5. Cliquez sur l'onglet Gestionnaire d'objet.
  6. Cliquez sur Créer | Objet personnalisé dans le coin supérieur droit.
  7. Dans Étiquette, saisissez Propriété. Notez le Nom de l'objet et le Nom de l'enregistrement qui sont automatiquement renseignés.
  8. Dans Étiquette au pluriel, saisissez Propriétés.
  9. Cochez la case Lancer l'assistant Nouvel onglet personnalisé après l'enregistrement de cet objet personnalisé.
  10. Laissez les autres valeurs inchangées, puis cliquez sur Enregistrer.
  11. Sur la page Onglet Nouvel objet personnalisé, cliquez sur le champ Style d’onglet et sélectionnez le style de votre choix. Le style définit l’icône de l’objet à afficher dans l’interface utilisateur.
  12. Cliquez sur Suivant, Suivant, puis sur Enregistrer.

Vous avez bien travaillé ! Vous venez de créer votre premier objet personnalisé. Voyons maintenant comment ajouter des champs à cet objet.

Découverte des champs

Chaque objet standard et personnalisé a des champs associés. Découvrons les différents types de champ :

Type de champ Description Exemple
Identité Un champ sensible à la casse de 15 caractères automatiquement générée pour chaque enregistrement. Vous pouvez trouver l'ID d'un enregistrement dans son URL. Un ID de compte se présente comme suit 0015000000Gv7qJ.
Système Des champs en lecture seule qui fournissent des informations sur un enregistrement stockées dans le système, par exemple la date de création ou de modification de l'enregistrement. CreatedDate, LastModifiedById et LastModifiedDate.
Nom Tous les enregistrements ont besoin d'un nom qui les différencie. Vous pouvez utiliser des noms de texte ou des noms à numérotation automatiquement qui sont incrémentés chaque fois que vous créez un enregistrement. Le nom d'un contact peut être Julie Bean. Le nom d'une requête de support peut être CA-1024.
Personnalisé Les champs que vous créez dans des objets standard ou personnalisés sont appelés champs personnalisés. Vous pouvez créer un champ personnalisé dans l'objet Contact pour stocker les dates d'anniversaire de vos contacts.

Les champs Identité, Système et Nom sont standard dans chaque objet Salesforce. Chaque objet standard contient également une série de champs standard prédéfinis. Vous pouvez personnaliser des objets standard en ajoutant des champs personnalisés, et vous pouvez ajouter des champs personnalisés à vos objets personnalisés.

Chaque champ a un type de données. Un type de données indique la nature des informations que le champ stocke. Salesforce prend en charge divers types de données, notamment les types suivants :

  • Case à cocher : un champ de case à cocher est idéal pour de simples paramètres sélectionnés par « oui » ou « non ».
  • Date ou Date/Heure : ce type de champ représente une date ou une combinaison de date et d'heure, par exemple une date d'anniversaire ou un jalon commercial.
  • Formule : ce type de champ spécial contient une valeur qui est automatiquement calculée en fonction d'une formule que vous rédigez. Par exemple, D’Angelo peut écrire un champ de formule qui calcule automatiquement la commission de l'agent immobilier sur la vente d'une propriété.

Encore une fois, il existe de nombreux types de champ, mais la plupart sont explicites. Retenez qu'il est important de tenir compte du type de données que vous souhaitez stocker lorsque vous créez des champs personnalisés.

Création d'un champ personnalisé

L'objet Propriété que nous venons de créer est réduit à l'essentiel. Ajoutons-lui quelques champs personnalisés. Revenez à votre organisation Trailhead Playground.

  1. Dans Configuration, accédez à Gestionnaire d’objet | Propriété.
  2. Dans le menu latéral, cliquez sur Champs et relations. Notez que cette page contient toujours quelques champs, un champ de nom et quelques champs système que nous avons évoqués plus haut.
  3. Cliquez sur Nouveau en haut à droite.
  4. Sélectionnez le type de données Devise.
  5. Cliquez sur Suivant.
  6. Renseignez les champs suivants :
    1. Étiquette du champ : Prix
    2. Description : Liste de prix de vente des propriétés
  7. Cochez la case Obligatoire.
  8. Cliquez sur Suivant, de nouveau sur Suivant, puis sur Enregistrer.

Votre nouveau champ Prix est affiché dans la liste des champs Propriété. Notez que la colonne Nom du champ indique Prix__c. Le «__c » indique simplement qu'il s'agit d'un champ personnalisé.

Création d'un enregistrement

Créons un enregistrement de propriété pour observer ce que vous avez fait.

  1. Dans le lanceur d’application (Icône Lanceur d'application dans la barre de navigation), cherchez et sélectionnez Ventes.
  2. Cliquez sur l'onglet Propriétés dans la barre de navigation. Si vous ne trouvez pas l’onglet, regardez sous la liste déroulante Plus.
  3. Cliquez sur Nouveau dans le coin supérieur.
  4. Saisissez un nom et un prix pour la propriété, puis cliquez sur Enregistrer.

Excellent ! Une page semblable à la suivante s'affiche :

L'enregistrement que vous venez de créer

Personnalisation responsable

L'ajout et la personnalisation d'objets semblent faciles, mais mémoriser ce qui se passe en arrière-plan est techniquement complexe. Lorsque vous personnalisez vos propres objets, nous recommandons de respecter les pratiques ci-dessous.

Nommez les objets avec précaution. Lorsque vous commencez à créer une série d'objets, il est tentant de leur attribuer des noms « faciles ». Par exemple, si D’Angelo avait créé un autre objet personnalisé pour suivre les copropriétés, il aurait pu être tenté de les nommer « Propriété2 » au lieu de « Copropriété ». Cette méthode peut entraîner une confusion au sein de votre organisation. Pour plus de clarté, accordez à vos objets et à vos champs des noms uniques et explicites.

Aidez vos utilisateurs. Même avec une convention de nommage rigoureuse, vos utilisateurs peuvent douter de la nature d'un objet ou d'un champ particulier. Insérez des descriptions pour vos objets et vos champs personnalisés. Pour décrire avec plus de précision les personnalisations spéciales ou complexes, utilisez un texte d'aide.

Définissez les champs comme obligatoires lorsque nécessaire. Parfois, vous souhaitez forcer vos utilisateurs à renseigner un champ lorsqu'ils créent un enregistrement dans un objet spécifique. Chaque propriété doit avoir un prix, n'est-ce pas ? Définissez les champs importants comme obligatoires pour éviter des données incomplètes.